Leçons sensuelles

Apprentie twerkeuse : twerk sensuel sans roukass-kass…

Bof ! Qu’est-ce que ça me faisait chier cette affaire de twerk ! Avant que les chanteurs coupé-décalé n’en fasse leur muse, la danse se pratiquait et moi, bah quoi moi ? Je regardais de loin les filles aux rondeurs bouleversantes remuer ce que la nature leur a donné et puis voilà ! Avec ma forme-piano, il valait mieux ne pas m’y aventurer. Et puis un jour (ouais, ça se passe toujours un jour)…

Je me suis retrouvée dans la même pièce que Caprice. Et là, il fallait le faire !

L’avant twerk… 

Je l’ai déjà dit, ce n’était pas ma tasse de thé. Pour moi, le twerk était une affaire de grosses fesses et puis c’était tout ! Je n’ai rien à faire bouger. So, circulez !

Résultat de recherche d'images pour "twerk gif"
Un jour…

Mais comment me suis-je retrouvée à un stage de twerk alors que je n’avais rien à remuer ? Vous connaissez l’adage qui dit « ivoirien aime trop cadeau » ? Tchô ! C’est ça qui m’a attrapée. Safy Fadika, promotrice du Club Abidjan Danse me partage la créa du stage de Caprice. Je suis fan du concept, j’en fais un petit article que je partage sur facebook et puis la petite voix me dit que c’est tentant.

Et Safy qui ne me laisse pas le choix quand elle m’offre la séance. Cadeau ! En bonne ivoirienne, j’accepte. Et puis me voilà, un samedi sous un beau soleil, micro-robe noire, sac de course avec micro-short à l’intérieur et un haut.

En avant toute pour le twerk !

Apprentie twerkeuse…

Pour la séance de 14 heures, j’étais là avant l’heure, c’est ce qui est juste. Time is twerk you know ! Je n’ai pas été très surprise de voir des femmes excitées à l’idée d’ajouter du piment à leur sensualité.

Nous éprouvons toutes ce besoin d’être plus sensuelle, d’avoir plus confiance en nous et de laisser s’exprimer la femme fatale que nous sommes au fond.

Alors, le stage a commencé avec un petit cours sur les origines du twerk. Ça vient de chez nous ! D’ici. De Côte d’Ivoire, d’Afrique, c’est notre truc !

Wobouh! 

Au stage, Caprice a trouvé les origines du twerk dans le Mapouka (une danse du sud de la Côte d’Ivoire). Et en lisant ici et là, j’ai trouvé que le twerk a ses racines en Côte d’Ivoire, au Congo, au Brésil et dans les caraïbes. C’est une affaire d’afro, c’est la famille.

C’est la musique hip-hop afro américaine des années 90s qui a donné naissance au twerk, tel qu’on le voit. En 2013, le mouvement redevient très populaire et puis ici chez nous à Abidjan, c’est Amina d’Ariel Sheney qui a pris pour faire drapeau.

Autre chose que notre pro de danse a partagé avec nous, c’est la perception que les gens ont du twerk. On trouve que c’est provoquant. Sexuel; ¨voire pornographique et tout ! Mais entre nous, même si ce qui est sensuel aiguise, ça n’en fait pas quelque chose de malsain.

Notez bien ceci, le twerk est une danse sensuelle à la base. Si quelques-uns ont décidé d’en faire une position sexuelle, ça roule !

Et le plus important : « c’est un mouvement des hanches ». J’ai gardé en mémoire dêh !

Ce sont les hanches qui font le travail de fond, pas les fesses. C’est bien pour nous autres.

Mon popotin, mon miroir et mon twerk…

Résultat de recherche d'images pour "twerk gif"
Si si, c’est moi. Merci

Notre maîtresse de stage nous a appris une superbe chorégraphie sur la chanson « Plézi » de Kalash. Le mec est trop frais. Et la chanson ! Le kiff. Une volupté qui réveille les sens. J’étais libre, belle et irrésistible.

Et depuis le stage, je regarde et reprends la chorégraphie de Caprice. Micro-short, baya en évidence, mouvement des hanches et c’est dans la boîte !

En tant qu’apprentie, je fais le basique : genoux pliés, devant-derrière avec les hanches, une dose de fesses qui “remuent“.

Je vous laisse la vidéo et vous pouvez suivre notre teacher sur Instagram @Caprice d’afrique. Rendez-vous au prochain stage.

Ah une dernière astuce de Caprice « kiffez-vous ». S’aimer soi et s’aimer entre femmes.

https://www.instagram.com/p/BuZiua_nKyZ/?igshid=36ju48kg50uu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.