Dico Sexo

Dico en B

Baiser : (n.m. et v.)

À titre de nom masculin, le baiser symbolise l’échange passionné entre deux personnes amoureuses. À titre de verbe, baiser signifie faire l’amour ou avoir des rapports sexuels.

Bander : (v.)

Dans une dynamique sexuelle, se dit de tout organe érectile, lorsqu’il se met en état de tumescence.

Bisexualité : (n.f.)

Se dit de l’orientation sexuelle d’un individu qui se sent attiré par les hommes aussi bien que par les femmes.

Bite : (n.f.)

Dans le langage vulgaire, il désigne le pénis de l’homme. (C’est toujours bon à savoir mais pas à utiliser dans les conversations).

Bizutage : (n.m.)

Le bizutage constitue une forme d’initiation à certaines pratiques sexuelles. S’il est exercé sous la contrainte, il constitue un délit passible de sanction.

Bondage 

Pratique sexuelle associée au sado-masochisme qui consiste à entraver la liberté d’un individu en l’immobilisant avec des liens de toute sorte. Il s’agit en général de jeux érotiques consensuels. Toutefois, les techniques de bondage sont multiples (bâillon, chaîne, corde, étoffe, etc.) et peuvent représenter, dans certains cas, un réel danger pour le sujet qui se prête à de telles pratiques.

Boules de Geisha 

Accessoires du domaine des « sex toys« , les boules de Geisha sont de petites sphères de métal (3,5 à 5 cm) dans lesquelles se trouve une bille. On les insère dans le vagin ou l’anus afin qu’elles procurent du plaisir sexuel lors des déplacements de la personne porteuse. De plus, elles permettent de muscler le périnée et d’ainsi intensifier les sensations lors des pénétrations subséquentes à leur utilisation.

Branlette 

(vulgaire) Pratique sexuelle qui consiste en la masturbation du pénis, par des mouvements de va-et-vient exécutés par la main. De plus en plus, on en fait également usage pour désigner la masturbation féminine.

Bukkake 

Pratique sexuelle de groupe, apparue au Japon dans les années 1990, pendant laquelle un sujet, en général à genoux et ligoté, se fait couvrir de jets de sperme. On met en scène l’humiliation du sujet, et plusieurs hommes se masturbent autour de la personne visée dans le but d’éjaculer sur son corps, et plus spécifiquement sur son visage.

(Source. Web)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.