Avec les minous

Le projet SAGE en campagne dans les écoles du district d’Abidjan

Sélectionnée afin de représenter la Côte d’Ivoire aux États-Unis dans le cadre du programme Study in U.S Institut on Women Leadership (SUSI Women), Ouattara Ruth y a présenté un projet dénommé SAGE Ivoire (stop aux grossesses à l’école).  Présenté devant un jury qui l’a jugé pertinent, le projet SAGE est l’heureux bénéficiaire d’une  subvention du département d’Etat Américain pour sa phase pilote. 

1ère conférence-débat au Collège La Source de Koumassi 

SAGE Ivoire vise à préserver les élèves des grossesses précoces, en brisant les tabous sexuels, en vulgarisant les méthodes contraceptives et en incitant les parents et encadreurs scolaires à donner une éducation sexuelle tant aux filles qu’aux garçons et ce, dès le bas âge. Mais pas que! SAGE veut accompagner les filles-mères afin de les aider à revenir à l’école.

C’est le mercredi 15 mai dernier, que le projet a entamé sa phase pratique au collège la Source et au Lycée municipal de la commune de Koumassi. Puis, ça a été le tour de l’Institut de formation des femmes (Ifef) de la commune de Port-Bouët d’accueillir la team SAGE dirigée par Ruth Ouattara.

Il s’agit d’une série de conférence-débat parrainée par Kandia CAMARA, Ministre de l’éducation nationale de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. Les deux premières activités ont vue la présence effective de Bah Bernadette épouse Kamanan, chargé de la scolarisation de la fille et représentante de la Ministre.

A ces conférences, les élèves ont pu s’entretenir avec Mme Konan Sage-femme au centre communautaire de Koumassi, ainsi qu’avec plusieurs autres speakers sur les questions de vertu, de développement personnel et de sexualité responsable.

Quant aux parents présents, ils ont été exhortés à parler de questions sexuelles à leurs enfants. La Représentante de la Ministre à incité les filles à poursuive leurs rêves, à pensé à leur avenir afin d’éviter les grossesses.
La seconde partie de cette phase, se fera principalement sur le digital, via la page Facebook du projet.

 

Contribution extérieure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.